Menu

L’Atelier

dessine-moi-une-ligne

L’atelier Jérôme Laureau

Dans la grange, c’est l’acrylique et le dessin. Le désordre est au garde à vous et la poussière ne rigole pas. Au rez-de chaussée, c’est la sculpture et l’écriture. Des dragons crachent des phrases enflammées. De la cave montent les tonitruances hargneuses de Scrotom, groupe punk dont Jérôme est le compositeur et le parolier.  La musique et la langue en ressortent écorchées. Tout au fond de la caverne, il y a un lit. Au carré. Pour la journée.

Barbara

L’atelier : Barbara Gwerder

Des gestes amples, un regard intense, concentré. Des toiles imposantes, posées là où se niche l’inspiration, au hasard des pâturages de Suisse centrale. Durant une année, au rythme des quatre saisons, l’artiste contemporaine Barbara Gwerder a peint les Alpes à sa manière : avec authenticité, sans fard. Et son projet « AlpStreich » – qui a remporté le prix FEMS de peinture 2015 de la Fondation Maurice et Edouard Sandoz – est né sous l’oeil discret du réalisateur Sébastien Devrient. Un « Atelier » tourné au gré des éléments, en toute simplicité, au coeur d’une nature imposante.

atelier-astride

L’Atelier : Astrid de La Forest

 

Philippe Jacottet a écrit quelque part : « et pourquoi le secret serait-il plus précieux que l’évidence? »  Astrid ne répond pas à cette question. Elle la dissout  en révélant les secrets de l’évidence. Ceux qui se cachent bien en vue sur le linteau de la cheminée. Car Astrid use des pinceaux comme Papageno d’appeaux. On dira plus tard qu’elle a peint des oiseaux, des singes, des arbres ou des nuages. C’est faux. Elle a peint. C’est tout. Intrigués, les oiseaux, les singes, les arbres et les nuages sont venus guigner par-dessus son épaule pour voir ce qu’elle faisait. Et comme elle ne semblait pas les remarquer, ils ont fini par se poser sur son papier. S’y sentant bien, ils y sont restés.

L'Atelier

L’Atelier : Michel Devrient

Il n’y a pas de bruit. Le jour se lève doucement, la poussière a bien dormi. Les papiers froissés se réveillent alors que l’atelier s’étire dans la lueur du petit matin. Les craies discutent entre elles. Par la fenêtre, au travers des toiles d’araignées, les gouttes de rosée sur les pieds de tomates commencent à scintiller. Sur le sol, un tas de pigments retrouve peu à peu ses couleurs. Au-dessus, punaisée sur une planche, la blancheur du papier éclate. Le soleil vient d’entrer dans l’atelier.

dessine-moi-une-ligne

Dessine-moi une ligne

 » Dessine-moi une ligne  » est un film qui réunit pour la première fois le ski extrême et l’art contemporain.
Le réalisateur met en parallèle le travail de trois rideurs et de trois artistes.
Deux univers apparemment sans lien, mais qu’une ligne tracée sur la neige ou sur la toile va réunir.