Menu

Bienvenue chez Vertiges Prod

Notre prochain projet de film documentaire se passera loin sous l’eau et sous la terre!

Untitled_4.1.1

« une goutte d’eau sur un volcan » notre long métrage documentaire, sortira au cinéma à l’automne 2021

F&S8
La même force pousse le plongeur et l’alpiniste. Dans l’exploration des profondeurs, ou dans l’ascension des sommets inhospitaliers, tous les deux cherchent des chemins pour comprendre la nature et pour s’y immerger tout à fait.
Frédéric Swierczynski est l’un des meilleurs plongeur-spéléologue du monde. Sébastien Devrient, le réalisateur est aussi guide de montagne. Ils sont amis et ils projettent de partir ensemble dans une expédition de plongée en très haute altitude au bout du monde. Une longue préparation est nécessaire avant de se lancer dans ce projet ambitieux, en complète autonomie.
En Argentine, dans le désert d’Atacama, le volcan Ojos Del Salado abrite les lacs les plus hauts du monde. C’est là qu’ils veulent réaliser leur exploit : plonger sans assistance à plus de 6000 mètres d’altitude, sans les tonnes de matériel ni la logistique qui accompagnent d’habitude ce genre d’expédition. Plonger tous les deux, seuls, dans le respect de la nature et de ses contraintes. Avec la simplicité et la légèreté pour seuls guides.

Le 11 ème épisode de notre série sur l’alpinisme « Montagnes de Rêve » est en post production. Carole Dechantre nous emmène en Suisse dans son ascension de la Dent Blanche, sommet emblématique du Val d’Hérens, en compagnie du célèbre alpiniste André Georges.

DSC01347
Teaser
« En Equilibre sur l’Océan »
Teaser
« Jean Troillet toujours aventurier »
Teaser
« Montagnes de Rêve : Spitzberg »


Achetez votre DVD de « En Équilibre sur l’Océan »

Voici l’histoire du pari fou du navigateur suisse Yvan Bourgnon, pilier de la course au large en multicoques et vainqueur de la transat Jacques Vabre : accomplir le premier tour du monde en solitaire, sur un catamaran de sport sans habitacle, une embarcation de la taille d’un voilier de plage.
220 jours en mer et 55’000km parcourus, sans possibilité de se mettre à l’abri des éléments. Seul avec sa caméra, il traverse un naufrage, des tempêtes, les pirates, des doutes, le froid, la canicule, mais aussi d’innombrables moments de bonheur, de ténacité, de plénitude et de réussite. Une immersion dans une aventure longue et difficile qu’Yvan Bourgnon, tel un artiste, rend accessible, confortable, presque poétique.
Au-delà du récit de cet exceptionnel exploit sportif, le documentaire souligne la préoccupante question de la pollution des mers, qui incite aujourd’hui Yvan Bourgnon à s’engager pour la sauvegarde des océans avec son projet The Sea Cleaners.